enEnglish

Texte adapté de l’original par le RECITUS, sous licence CC BY-NC-SA 2.5 CA

Depuis la création de la Confédération en 1867, le Canada est devenu une fédération grâce à l’union des colonies. Ces colonies sont alors appelées des provinces. Un simple changement de nom? Non, puisque ces provinces ont accepté de donner certains pouvoirs à un gouvernement central, un gouvernement fédéral. Il se situe dans la ville d’Ottawa.

Le gouvernement fédéral administre le pays, mais chacune des provinces est aussi administrée par son propre gouvernement provincial. Les gouvernements fédéral et provinciaux disposent de pouvoirs différents :

Au fédéral, les ministères s’occupent des questions communes à toutes les provinces du pays, comme, par exemple, le commerce, la navigation, la poste, la défense ou encore la monnaie.

Au provincial, les ministères s’occupent de santé et d’éducation. Chaque province gère les ministères dont elle a la responsabilité.

Dans les deux systèmes, les dirigeants sont élus. Lorsqu’il y a une élection, la population vote pour des députés. Chaque député est associé à un parti politique et représente un comté. Au fédéral, les députés élus siègent au Parlement d’Ottawa. Au provincial, les députés élus du Québec sont à l’Assemblée législative à Québec.

Le chef du parti politique qui obtient le plus grand nombre de députés devient alors le premier ministre. Il y a donc un premier ministre à Ottawa et un dans chaque province. Le premier ministre choisit ses ministres qui ont la charge de dossiers comme le commerce, le transport, les ressources naturelles, etc. L’ensemble des ministres s’appelle un cabinet des ministres. Les ministres s’occupent d’appliquer les lois votées par l’assemblée législative.

Auteur:  Service national du RÉCIT de l’univers social

*Comté : partie d’un territoire.

*Siègent : du verbe « siéger » qui signifie faire partie de l’assemblée.